Aimer sans choisir … Trop dur !

« Ne choisis jamais qui tu vas aimer. Gardes simplement ton cœur ouvert et fais couler sans cesse l’amour de la même manière vers toutes les âmes » La petite voix – Eileen Caddy – Extrait

Oui mais que c’est dur parfois, souvent, de ne pas choisir qui j’aime ni ce que j’aime. C’est tellement facile d’être débordante d’amour pour certains, et sur la réserve, voir dans le jugement, pour d’autres.

Il y a tellement de « bonnes raisons », c’est tellement « naturel », spontané … que même lorsque j’en prends conscience (ce qui est déjà beaucoup) cela est laborieux, voir douloureux, à réfréner.

Oui mais en fait … je n’ai pas à aimer, quoi que ce soit, ni qui que ce soit.

C’est trop dur. Et ce n’est pas cela qui m’est demandé.

J’ai juste à être aimante, à être dans l’Amour, à baigner en Lui, et à le laisser me féconder. C’est à partir de là, de Lui, que je peux alors aimer tous et tout. Lorsque je suis remplie de Lui, lorsqu’Il m’inonde, lorsque je Le rencontre, que je m’offre à Lui, sans attente, sans objectif, sans autre intention que cette rencontre. Lorsque ce don initial de mon être, ce premier pas, devient Accueil. Lorsqu’il n’est pas dirigé, l’Amour rayonne sans aucune difficulté, et à son tour il Accueille, tous et tout, à travers moi.

C’est aussi en cela que réside ma capacité d’Abandon et mon humilité. A Lui je me donne pour devenir Accueil tout entière, pour qu’en moi et à travers moi il œuvre. Alors, ce que je fais, ce que je dis, c’est Lui qui le fait, qui le dit.

Je peux être dans la facilité et la légèreté en tout, pour tout, à chaque instant. La clé : ne pas m’attribuer le mérite de cette réussite. C’est simplement, lumineusement, essentiellement, la réussite de Son passage en moi et à travers moi. La réussite de mon ouverture à Lui, de cet abandon qui devient fluide et me fait Accueil.

Un Accueil qui me nourrit, me remplit, me comble, jusqu’à déborder et couler librement autour de moi, sans retenue puisque ma soif est étanchée. Alors il n’y a plus aucune difficulté à aimer sans choisir qui ou quoi … juste une grande Joie.

Oui mais comment ouvrir mon cœur et le garder ouvert ? Comment m’abandonner et devenir Accueil ? Comment permettre à l’Amour de couler sans cesse librement en, et à travers moi de la même manière vers toutes les âmes ?

En faisant Silence … le temps qui est possible pour moi. Ce peut être uniquement 30 secondes au début si dans ma vie aujourd’hui je suis happée par une course effrénée, une course qui me gouverne parce que je lui ai laissé les rênes. Une seule condition, que ces 30 secondes ne soient jamais négociables. Si je respecte cela, peu à peu, elles s’étireront avec douceur, la douceur de l’Amour qui apaise, qui nourrit, qui inonde de Joie en étant accueilli. Peu à peu ces secondes deviendront des minutes, au moment le plus opportun pour moi … et elles transformeront ma Vie.

Ne t’inquiètes pas si tes débuts dans la vie spirituelle sont modestes. Toutes les bonnes choses sont issues de petits commencements. Le puissant chêne est issu d’un gland minuscule. D’une petite graine surgissent les plantes et les fleurs les plus merveilleuses. Une minuscule graine d’amour peut changer bien des vies. Les petites choses croissent et deviennent grandes.   La petite voix – Eileen Caddy – Extrait

Clic sur image = références