Tout’nue or not tout’nue ?

Telle est LA question.

Celle autour de laquelle je tourne et virevolte depuis des jours, des semaines, des mois … oh bon ! Oui … depuis des années …

Lisse, douce, agréable, conciliante, rigolote, carrée, les pieds sur terre, sérieuse, fiable, rigoureuse, discrète … tous ces mots qui me caractérisent dans la bouche de ceux qui travaillent avec moi. Oui … je suis bien tout cela … mais voilà … pas que !

Et quelle trouille folle de dévoiler mon côté sombre, celui qui rame, celui qui a peur, celui qui veut comprendre et tout bien maîtriser … et aussi ma part secrète, celle qui aspire au Silence … ou encore l’exploratrice en moi qui n’a de cesse de découvrir, expérimenter, farfouiller sans se limiter, afin de pouvoir faire des Choix conscients et éclairés.

Pourquoi la trouille ? Parce que les croyances Madame, Monsieur, la peur du jugement, la peur de tomber du piédestal de cette belle part de moi que j’affiche en vitrine et que j’ai peaufiné à la sueur de mon front depuis 47 ans … Ça n’est pas rien, mince, 47 ans ! Et si tout d’un coup quelqu’un décidait que ce n’était pas vrai, pas possible, qu’elle cohabite comme elle le fait avec toutes les autres Béatrice depuis tout ce temps ? Et si quelqu’un s’arrogeait le droit de crier à la supercherie, à l’imposture, sans que je ne puisse me défendre ? Voyez-vous ça ?

Oui mais voilà … j’ai grandi, j’ai moins peur, et surtout je me sens maintenant à l’étroit dans cette part de moi qui brille en façade. Les autres Béatrice ont des choses à offrir au monde, elles aussi. Et j’ai besoin maintenant de me sentir entière, tout entière. J’ai déjà réussi à recoller les morceaux entre mon esprit et mon corps. Je n’ai pas envie de m’arrêter en si bon chemin.

Alors oui, c’est important, c’est symbolique pour moi de publier mes états d’âme, de dépasser la pudeur et la peur, c’est un message que je m’adresse à moi-même, un signal que j’envoie à la Vie. Dans mon ancienne vie professionnelle, on aurait dit c’est le Go … Top départ, à compter d’aujourd’hui, je me suis réunie.