Etats d'Ame  – Béatrice Iseni Medium

Enseignement de Pivoine sur le lâcher-prise

Dans le cadre de l’exploration de ma médiumnité, j’ai découvert très rapidement que je pouvais communiquer avec l’ensemble du Vivant. En avril 2019, j’ai demandé aux guides si je pouvais recevoir l’enseignement d’une plante sur le chemin de la Vie et de l’énergie vitale. C’est une des pivoines de mon jardin qui a répondu à mon appel. A travers moi, elle s’adresse aussi à toi qui trop souvent te débats et t’épuises à vouloir contrôler ta Vie <3

L’enseignement de Pivoine

Je suis Pivoine

Je viens d’éclore dans ton jardin. De demain jamais je ne me soucie. De ton regard non plus, bien que ton Amour m’enchante.

Je crois au gré de mes envies. J’ouvre mes yeux sur le monde, sans condition. Je ne crains pas les intempéries. Je sais que comme moi, elles sont la Vie. Elles sont une parcelle, une facette, de cette orgie de Vie qu’est la Terre.

La Terre est gorgée de soleil et de pluie, de lumière et de nuit, de vent et de tempête, du silence au soleil et du frémissement des feuilles, de la vibration des insectes, du chant des criquets, des cigales.

Je ne m’interroge pas non plus vois-tu sur comment être là l’année prochaine. Je laisse la sagesse de la Vie œuvrer à travers moi. Je me laisse faire, je me laisse manipuler.

Je n’ai pas peur de ces poussées de sève qui tout d’un coup m’emportent le corps. Je n’ai pas peur non plus de ces longs temps d’hibernation où je me terre au fin fond de la Terre. Je sais que ma vigueur en dépend, que j’aurais besoin d’elle au prochain printemps. Et lorsque le temps est venu de jaillir hors de Terre, je ne contrôle pas non plus ce jaillissement. Je le laisse se déployer et me prendre tout entière.

Je ne suis que l’expression de la Vie. Cette fleur que tu vois, ce feuillage dense, est comme ton corps. Ce ne sont que des expressions. Ils ne sont pas l’Essence, le Nectar. Quoi que tu tentes de faire, jamais tu ne pourras les contenir, les empêcher d’exploser à la surface de la Terre, du Soleil, et du Monde.

Que de fatigue inutile à chercher à contrôler, à guider. Crois-tu que je choisisse d’être pivoine ? Crois-tu que je choisisse ma couleur, le moment d’éclore, ou encore celui de faner ?

Pourquoi refuses-tu d’être toi aussi une fleur dans le jardin de la Vie ? Regarde-moi accueillir la pluie qui ruisselle sur mon feuillage, la grêle qui abîme mes pétales, le vent qui secoue mes tiges. Regarde comme nous ne faisons qu’Un. Et toi ? Crois-tu que parce que tu es bien à l’abri derrière ces 4 murs, crois-tu être différente de nous ?

Comme nous, tu choisis l’endroit où tu te sens bien pour croître du mieux possible. Rien de plus, rien de moins. Ta maison n’est rien de plus rien de moins que l’endroit où chacun des végétaux que nous sommes a choisi de s’installer pour croître dans sa beauté.

Merci

Renouer avec l’Invisible en Toi ?

Recevoir un message personnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *