Médiumnité et Guidance spirituelle

Concilier train-train quotidien et lien avec l’Invisible

Aujourd’hui, je te partage ma vision avec l’intention de démystifier et de simplifier les choses sur ces 4 points :

  • Honorer le train-train quotidien
  • Être attentif aux signes
  • Garder son libre-arbitre
  • Être disponible

Prêt(e) ?

1- Honorer le train-train quotidien

Ce n’est pas parce que c’est un train-train et qu’il est quotidien qu’il n’est pas noble. Le mépriser est une 1ère porte fermée à l’Invisible et un trône érigé pour ton orgueil.

Je te rappelle que tu es ici, sur Terre, les 2 pieds dans l’incarnation que tu le veuilles ou non, que tu cherches à t’en échapper dans les étoiles ou non. D’ailleurs si tel est le cas, tu dois bien constater que tu n’y arrives pas et que cela ne te rend pas le train-train quotidien plus léger, au contraire.

Le train-train quotidien est là pour te mettre en contact avec l’Invisible si tu veux bien t’en extraire de temps en temps quand même et ne pas basculer dans l’extrême inverse, c’est-à-dire à condition de ne pas le déifier après l’avoir méprisé.

Concrètement cela veut dire quoi ?

Vis ton train-train quotidien sans réserve, accepte ses côtés plombants, fastidieux ou simplement banals autant que ses côtés joyeux, passionnants ou exaltants. Quand tu es face aux 1ers, demande de l’aide. Quand tu es dans les seconds, remercie.

Concilier le quotidien avec l’Invisible peut être aussi simple que cela. N’oublies jamais que si tu ne cherches que les éclats et l’extraordinaire, ce n’est pas ton Âme qui te guide, c’est ton orgueil, tes doutes ou tes blessures.


2- Être attentif aux signes

Lorsque j’ai commencé à expérimenter ma médiumnité, je me suis notamment appuyée sur le secours de la Nature. A chaque fois qu’une plante ou qu’un animal attirait mon attention, je recherchais la signification chamanique ou celte associée.

Cela m’a permis de me familiariser avec les messages émanant de la Nature, de développer ma confiance et mon ressenti en douceur et d’évoluer à mon rythme vers la capacité à recevoir les messages en direct. Aujourd’hui, lorsque mon attention est attirée, je prends un temps pour me connecter et écouter.

Il y a aussi toutes les synchronicités, ces événements petits ou grands, parfois juste anecdotiques en apparence qui pourtant sont des aides qui nous sont adressées en permanence pour peu que nous demandions de l’aide et que nous soyons attentifs.

Un exemple vécu la semaine dernière par un proche : en début de processus de changement de poste professionnel, il fait actuellement face à une ouverture de champs des possibles ayant chacun des impacts différents, des avantages et des inconvénients. Inutile de te décrire les multiples réflexions qui l’animent. Sur le trajet de retour des vacances, nous nous sommes arrêtés dans un monastère qui lui est cher, qui l’avait déjà accueilli pour une précédente période de transition personnelle cette fois, il y a 10 ans. Et il pose l’intention de se recueillir dans l’église pour écouter un éventuel signe. L’église était fermée, nous avons été dans la librairie religieuse attenante, lectures dont nous sommes friands. Pendant le temps où nous y étions, il a reçu un message vocal lui proposant une visio pour un poste dont il n’attendait plus de nouvelles, dans une région qui l’attire depuis longtemps. Depuis, cette opportunité lui a ouvert d’autres options complémentaires dans cette même région.


3- Garder son libre-arbitre

Oui parce que ce n’est pas parce que tu reçois des messages ou des signes qu’il faut plaquer ton train-train quotidien et tes ressources cartésiennes en un claquement de doigt.

Concilier l’Invisible avec le train-train cela veut dire tout simplement cesser de les dissocier et intégrer chacun d’eux dans ta façon de vivre et d’être. Ce sont des ressources complémentaires aussi nobles et nécessaires l’une que l’autre. L’Invisible ne fait qu’élargir ton monde, que reprendre sa place en l’enrichissant. Il n’est pas là pour éradiquer tes repères actuels ni les remplacer.

N’oublies jamais que l’Invisible n’impose rien. Il propose, il montre des directions, il invite mais il respecte toujours tes choix et là où tu en es. Et puis, si tu ne demandes pas d’aide, il sera encore plus discret. Pourquoi crois-tu que nous soyons si nombreux à nous obstiner longtemps dans certaines directions 😉

Ainsi, pour garder ton libre-arbitre, souviens-toi de ces 2 clés :

  • Si tu es soucieux de faire la différence entre un signe et ton imagination, tu trouveras les étapes à suivre dans le live précédent
  • Si tu subis des intrusions intempestives de messages ou de perceptions qui empiètent sur ton espace vital, c’est à toi de le faire respecter. Tu peux dire non, exprimer tes limites. Si elles ne sont pas entendues, intéresse-toi à ton positionnement, il y a des choses à rééquilibrer.

4- Être disponible

Je l’aborde en dernier point bien qu’il soit essentiel et incontournable. C’est pour cela que bien que nous ayons tous la capacité à communiquer avec l’Invisible, nous n’avons pas tous le goût ni l’engagement de la développer.

Tu peux envisager ta relation avec l’Invisible comme une relation entre humains. Si tu n’accordes jamais de temps à une personne, si tu regardes la télé pendant que tu la reçois ou que tu l’appelles, si tu parles sans cesse de toi sans jamais l’écouter, si tu n’as jamais un créneau de libre dans ton agenda pour la rencontrer, etc … comment crois-tu que cette relation va évoluer ? Crois-tu que cette personne va continuer à t’accorder de l’attention ? A te répondre quand tu auras besoin d’elle ? A te donner des conseils ? A t’apporter de l’aide et du soutien ? A te proposer de partager des moments agréables ? Non, elle va juste penser que tu n’as pas besoin d’elle, que tu te suffis à toi-même et te laisser gérer ta vie comme tu l’entends.

Il en est de même avec l’Invisible. Il ne te laissera jamais tomber, mais ces messages seront mois audibles puisque tu n’auras pas appris à les solliciter ni à les reconnaître.

Alors non, ce n’est pas facile d’être disponible dans le train-train quotidien, lorsque l’on a le nez dans le guidon, que l’on soit sous pression ou simplement passionné(e). Mais ce n’est pas négociable. Pas de disponibilité, pas de relation.

Est-ce que c’est le nirvana dans la vie d’un médium ? Est-ce qu’il est toujours disponible ? Est-ce qu’il vit toujours des expériences exaltantes ? NON ou alors c’est son orgueil qui parle.

Souviens-toi, le 1er point s’intitule « Honore le train-train quotidien ». Ne le méprise pas. Et bien ne méprise pas non plus tes petitesses, tes maladresses, tes frustrations, tes doutes, tes peurs, les lapins que tu poses à l’Invisible, les moments où tu t’ennuies comme un rat mort dans les rendez-vous que tu honores, voire les moments où ça te saoûle d’une force !

Tu es aimé(e) tel(le) que tu es, avec tout ça qui est ta réalité d’être incarné. Tu n’es pas aimé(e) pour l’histoire que tu aimerais te raconter. Il n’y a d’ailleurs que toi qui y crois. L’Invisible est juste désolé qu’elle s’immisce entre vous comme un voile supplémentaire.

Un jour, j’ai fait ce constat tonitruant : comment se fait-il que mon agenda soit blindé, qu’il n’y ait aucun créneau réservé avec le Silence, l’Amour, l’Iinvisible, alors même que je prétends vouloir le mettre au cœur de mon existence, alors même que je perçoive cette soif immense en moi ? Cherchez l’erreur …

Est-ce que ce constat a suffi pour qu’un créneau se dégage ? Non, il a mis du temps avant de trouver sa place. Est-ce que j’honore ce créneau sans jamais faillir ? Non, l’Invisible ne manque jamais de me le rappeler quand je me suis éloignée trop longtemps. Est-ce que chaque connexion est une extase ? Non, même si je suis très gâtée. Est-ce qu’il faut obligatoirement que ce créneau soit toujours long ? Non. Il ne faut pas bien sûr qu’il soit toujours calé à l’arrache, mais il sait aussi très bien se contenter parfois d’instants pris au vol, avec juste une attention, une façon de vivre en conscience certains moments de ton train-train quotidien. De cela dépendra la profondeur des messages que tu recevras. C’est comme au téléphone avec ton ami. Si l’appel ne dure que quelques secondes, cela va être compliqué d’organiser la prochaine fiesta 😉

Est-ce que ce créneau est aujourd’hui au centre de ma vie. Oui. Est-ce que l’honorer est devenu une priorité ? Oui. Est-ce que le lien est nourri et nourrissant ? Oui. Est-ce que mes actions émergent de lui ? Oui. Ce fut encore le cas ce matin alors même que j’avais la tentation de me jeter dans le faire avec enthousiasme. J’ai perçu un excès. J’ai honoré mon rendez-vous avec l’Invisible pour trouver la voie juste de ma journée. Est-ce que l’Invisible est indulgent avec moi lorsque je me laisse encore parfois emporter malgré tout ? Oui

Je crois qu’ils perçoivent la sincérité de mon cœur et ma persévérance pour m’accorder leur patience et tenir compte de mes limites humaines dans la mise en oeuvre. Il en sera de même pour toi.


Merci pour ta présence ici en direct comme en replay. Dis-moi en commentaire si cet éclairage t’a aidé ? S’il a éveillé d’autres questions ? Si tu as envie que je continue à partager mon parcours, mon évolution, la façon dont ça se passe pour moi, et bien d’autres choses encore.

Jeudi prochain je serai en formation. Il n’y aura pas de live. Je te propose de demander à l’Invisible quelle serait sa réponse à la question que j’ai abordée aujourd’hui. Comment concilier l’Invisible avec le train-train quotidien ? Et de te poster l’enregistrement audio de sa réponse. Si tu es ok, dis-le moi en commentaire.

A bientôt.


LES GUIDES PEUVENT T’AIDER

Contacte-moi 

Pour renouer avec l’Invisible en Toi

Recevoir un message personnel


Ton attente aujourd’hui


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.